Vitamine C et sommeil

930-283-blanc-long

LA VITAMINE C N’EMPECHE PAS DE DORMIR

Source : www.lanutrition.fr

La Vitamine C a la réputation d’empêcher de dormir. C’est pourquoi on déconseille généralement d’en prendre un comprimé ou de boire un jus d’orange avant d’aller se coucher. Deux questions nous viennent alors spontanément à l’esprit. Sachant que les fruits et les légumes sont les aliments les plus riches en Vitamine C, comment peut-on conseiller d’en manger à chaque repas, y compris le soir, sans nous rendre insomniaques ? Et comment faire manger à nos enfants un fruit au dîner et les envoyer au lit à peine une heure plus tard, sans devoir leur lire des histoires pendant des heures pour les endormir ?

D’où vient l’erreur ?

Cette croyance bien ancrée dans nos têtes tire son origine d’une petite ligne que l’on peut lire sur toutes les notices des tablettes de Vitamine C : « Il est préférable de ne pas prendre ce médicament en fin de journée à cause de son effet légèrement stimulant ». Cette précision dans la liste des effets potentiellement indésirables est apparue en 1934 lors de la mise sur le marché du premier supplément de Vitamine C par un laboratoire pharmaceutique suisse. En effet ce dernier a cru bon d’apposer cette phrase par simple précaution, en raison de la participation de la Vitamine C à la synthèse de la dopamine, un messager chimique du cerveau impliqué dans l’éveil et la vigilance. Depuis, cette mise en garde a été systématiquement reprise sans jamais avoir été remise en question.

Même à dose élevée, la Vitamine C ne perturbe pas le sommeil

Des études réalisées sur le rat montrent qu’à très fortes doses, la Vitamine C augmente les effets excitateurs de la dopamine. Même s’il est possible qu’une très faible partie de la population soit sensible à l’effet « dopamine » de la Vitamine C, aucune étude n’a montré jusqu’ici qu’elle nuisait au sommeil.

Un essai clinique a été mené sur des volontaires en bonne santé ayant pris avant le coucher 4 g de Vitamine C (plus faciles à avaler que 10 kg d’orange). L’analyse des enregistrements de l’activité cérébrale nocturne de ces volontaires « vitaminés » ne montre aucune modification du cycle du sommeil, ni aucun trouble fonctionnel au réveil. Un autre essai réalisé chez des étudiants en médecine a comparé l’effet sur le sommeil de la Vitamine C à ceux du sécobarbital (un somnifère de la famille des barbituriques) ou d’un placebo. Résultats : l’absorption d’un gramme de Vitamine C au coucher, soit 2,5 kg de pamplemousse, n’a eu aucun effet significatif sur le sommeil.

Une question de bon sens

L’idée que la Vitamine C empêche de dormir est tellement présente dans nos esprits qu’il est difficile de changer une ligne sur le sujet. Si vous n’êtes toujours pas convaincu, regardez bien cette liste des fruits et légumes les mieux pourvus en Vitamine C.

A regarder de plus près, l’orange n’est pas l’aliment le mieux pourvu en vitamine. Cette autre idée reçue doit venir du fait que les comprimés vendus en pharmacie ont le goût d’orange. Ceci dit, on peut penser que les apothicaires et les laboratoires pharmaceutiques ne feraient pas recette en commercialisant de la Vitamine C à croquer au goût de navet ou de persil !

Posez-vous maintenant quelques questions de bon sens. Est-ce qu’un jour vous avez renoncé à manger un kiwi par crainte de ne pas parvenir à fermer l’œil ? Avez-vous déjà lu dans un article de presse qu’il était risqué pour votre sommeil de manger un bol de fruits rouges, une salade de fruits frais, une soupe au chou, une assiette d’épinards ou une salade de mâche au dîner ? Si vous avez des troubles du sommeil, est-ce qu’un médecin vous a déjà mis en garde contre un taboulé libanais, une omelette à l’oseille ou un velouté de cresson ? Probablement pas…

Teneur en Vitamine C de quelques aliments (mg/100 g)
Goyave : 243 Cassis : 200 Persil : 170 Navet : 139 Oseille : 124 Poivron rouge, chou vert : 120 Fenouil, piment : 100 Kiwi : 80 Chou de Bruxelles, chou rouge : 75 Citron : 65 Fraise, orange, chou-fleur, cresson : 60 Epinard, mâche : 50