Vitamine C et Lésions du Foie

930-283-blanc-long

LA VITAMINE C POURRAIT PREVENIR LES LESIONS DU FOIE

Par Marie-Céline JACQUIER (www.lanutrition.fr)

Une complémentation en Vitamine C semble améliorer la santé hépatique de souris ayant des lésions du foie. C’est ce que suggère une nouvelle étude chinoise parue dans International Immunopharmacology.

Le foie peut subir des lésions de diverses origines : cirrhose alcoolique, hépatites virales (surtout B et C), stéatose hépatique non alcoolique. Dans certains cas, les dommages sont irréversibles et peuvent conduire au cancer ou à l’insuffisance hépatique nécessitant une greffe. Il est donc important de disposer de traitements médicamenteux ou naturels pour prévenir ces lésions.

la Vitamine C ou acide ascorbique est un antioxydant présent naturellement dans les agrumes (pamplemousse, orange, citron…), d’autres fruits (kiwi, fraises…) ou légumes (chou…). Elle peut aussi être apportée par des compléments alimentaires. La Vitamine C est importante dans le réseau de défense contre l’oxydation et l’inflammation car elle régénère aussi d’autres antioxydants comme la vitamine E et qu’elle favorise la synthèse de glutathion, le principal détoxifiant cellulaire.

Dans cet article, les chercheurs de l’université médicale de Guilin ont étudié le potentiel de protection de la Vitamine C chez des souris qui avaient des lésions du foie, par suite d’une exposition au tétrachlorométhane (CCl4). Certaines ont reçu des compléments de Vitamine C.

Résultats : Les compléments de Vitamine C ont réduit l’hépatomégalie d’une manière dépendante de la dose. L’hépatomégalie correspond à une augmentation du volume du foie ; elle peut être causée par une hépatite, une stéatose ou une cirrhose.

Une complémentation en Vitamine C semble améliorer la santé hépatique de souris ayant des lésions du foie. C’est ce que suggère une nouvelle étude chinoise parue dans International Immunopharmacology.

La complémentation en Vitamine C a aussi diminué les taux d’enzymes fonctionnelles du foie dans le sang, comme l’alanine aminotranférase (ALT) et la glutamate-oxaloacétate-transaminase (ou aspartate aminotrasférase AST). ALT et AST sont dosées dans le sang pour déceler des lésions du foie. Ces enzymes sont normalement présentes dans les hépatocytes, c’est-à-dire les cellules du foie ; leur présence dans le sang signale que des hépatocytes sont endommagés.

La Vitamine C a aussi augmenté les activités d’enzymes antioxydantes comme la superoxyde dismutase (SOD) et la glutathion péroxydase (GPx). La complémentation a également réduit la quantité d’un produit d’oxydation, le malondialdéhyde (ou aldéhyde malonique) dans le foie, ce qui indique une réduction du stress oxydant. L’expression dans le foie de l’ARNm TLR-4, un régulateur de l’inflammation, était diminuée chez les souris complémentées en Vitamine C.

Par conséquent, la consommation de Vitamine C a atténué les blessures au foie des souris. Une complémentation en Vitamine C pourrait donc améliorer la fonction hépatique, notamment en limitant le stress inflammatoire dans le foie.

Source :

Su M, Chen H, Wei C, Chen N, Wu W. Potential protection of vitamin C against liver-lesioned mice. Int Immunopharmacol. 2014 Aug 10;22(2):492-497. doi: 10.1016/j.intimp.2014.07.034.