Vitamine C et Allergies

930-283-blanc-long

VITAMINE C ET ALLERGIES

Vitamine C et calculs rénaux

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les allergies se situent au sixième rang des maladies dans le monde. Les allergies respiratoires sont les plus courantes avec 10 à 20 % de la population française souffrant de rhinite allergique et 2,5 millions de personnes asthmatiques. Les allergies cutanées peuvent provoquer un eczéma atopique ou dermatite atopique, un eczéma de contact, de l’urticaire ou un œdème de Quincke. Le nombre de personnes souffrant d’allergies alimentaires est en augmentation constante et elles touchent aujourd’hui 3 à 10 % des Français.

Les allergies sont des réactions immunitaires démesurées à l’encontre de d’antigène ou d’allergène. Il peut s’agir d’un aliment, d’une particule en suspension dans l’air (pollen, poil d’animal), médicament, acariens ou du venin.

Pour qu’il y ait allergie, il faut que les barrières de notre système immunitaire aient été franchies par l’allergène. Cela signifie que les personnes manifestant une allergie on une immunité déficiente au moment de la réaction allergique. La première fois que l’allergène pénètre dans le corps (par la peau, les voies respiratoires ou digestives), il est analysé par des cellules du système immunitaire qui enregistrent toutes ses caractéristiques. Ensuite, si  l’allergène s’introduit à nouveau dans l’organisme, les cellules immunitaires le reconnaissent et déclenchent une allergie en activant des anticorps et/ou des mastocytes, qui sécrètent de l’histamine.

Une réaction allergique est le résultat d’une libération rapide d’histamine par des cellules immunitaires activées, elles pompent le calcium dans les cellules et libère ainsi de l’histamine qui voyage à travers le corps. Ce manifeste alors les symptômes de l’allergie : écoulement nasal, éternuements, larmoiement des yeux, démangeaisons, urticaire…… 
Il existe un grand nombre de médicaments pour soulager les symptômes de l’allergie. Cependant, la plupart d’entre eux, sinon tous, produisent des effets secondaires déplaisant comme la bouche sèche, des nausées ou une somnolence. Ces médicaments agissent en bloquant les récepteurs à histamine et non en bloquant la libération initiale d’histamine.

En préventif, la prise quotidienne de Vitamine C remonte une immunité déficiente et ainsi nous protège des réactions allergiques qui sont une réaction démesurée et anormale du système immunitaire suite à une intrusion de pathogène qui n’aurait pas eu lieu si, le système immunitaire était suffisamment actif. De plus, la Vitamine C prévient la sécrétion de l’histamine par les globules blancs et augmente leur détoxification.

Lors d’une réaction allergique des voies respiratoires, la vaporisation nasale d’une solution de Vitamine C (Vitamine C dissous dans de l’eau pure) est efficace selon plusieurs testes cliniques. Ces testes ont montrés que la Vitamine C exerce un certain nombre d’actions sur l’histamine. Dans une étude sur l’efficacité de Vitamine C intra-nasale, 48 sujets ont reçu une solution d’acide ascorbique ou un placebo en pulvérisations nasales trois fois par jour. Après deux semaines, chez 74 % des sujets traités avec la solution de Vitamine c, on constatait une diminution des sécrétions et de l’obstruction nasales et de l’œdème.

Sources :

Murray MT. A comprehensive review of vitamin C. Amer J Nat Med. 1996;3:8-21.

Clemetson CA. Histamine and ascorbic acid in human blood. J Nutrition 21980;110:662-668